New Kids Turbo - Film (2010)

New Kids Turbo - Film (2010)

995 SEED
348 LEECH

Film de Steffen Haars et Flip van der Kuil Action et comédie 1 h 24 min 8 décembre 2010

New Kids Turbo streaming VF

Amis du mauvais goût, du politiquement très incorrect et de l’humour régressif, bonsoir. Le film dont je vais vous parler ici est un OVNI inédit chez nous et pour cause, il y a peu de chances qu’il sorte un jour dans nos vertes contrées tant ce joyeux bordel ne respecte strictement rien ni personne et nous fait passer par tous les stades. Tantôt morts de rire, tantôt médusés et abasourdis devant tant de What the Fuck ! à la minute, beaucoup le trouveront d’une nullité affligeante alors que d’autres comme moi passeront un moment étrangement ultra fun.

Dans le genre « Film mettant en scène des gros beaufs », la Belgique avait Dikkenek, nous avions Les Tuches, et les Pays-Bas ont les New Kids, un groupe de cinq gros beaufs bien débilos adepte de tunning qui écoutent de la techno bas de gamme affublés de moustaches et de coupe mulet d’une autre époque aux tenues vestimentaires à base de survet multicolores, dont les phrases tournent toujours autour des mots « Homo » et « Kutt » signifiant en gros « Homo » et son penchant familier « Pédé ». De bon gros antihéros campés par cinq acteurs tout simplement exceptionnels tant ils arrivent à rendre leurs personnages crédibles ce qui n’est pas chose aidé quand on voit leur dégaine même si certains sont un peu mis en retrait. Immense succès aux Pays-Bas qui a d’ailleurs engendré une suite deux ans plus tard, le film est l’adaptation d’une série à succès de 2009 tout simplement intitulé « New Kids ». Méchant, vulgaire, débile, rappelant sous bien des aspects l’humour de Sacha Baron Cohen période Ali G Indahouse ou notre Bernie de Dupontel pour son aspect ultra agressif limite sauvage par moments, c’est pourtant de la série South Park que le film se rapproche le plus pour son côté très irrespectueux de tout.

On se rend vite compte que tout le monde va en prendre pour son grade et effectivement News Kids Turbo ne respecte absolument personne : les gosses succombent aux pédophiles, on se moque des handicapés trisomiques, les vieux, les animaux se prennent des headshot, les morts sont déterrés, les politiciens sont des magouilleurs, les policiers des incompétents, les femmes enceintes se font doigter dans la rue,… Jamais je n’ai vu un pareil déballage à base de gags aussi débiles que leurs personnages. Pourtant, malgré leur coté complètement détestable, plus le film avance et plus ils deviennent attachants, sans doute grâce à leur côté cons comme la lune et toujours très premier degré (alors que le film lui est à prendre au 36ème degré). L’avalanche de gags va d’ailleurs être quasi non stop pendant presque 1h30 jusqu’au générique final inclus dans lequel se trouve les scènes ratées. C’est souvent pipi caca, con que ça en peut plus, et toujours d’une bêtise sans nom. Même les moments un peu plus ratés comme le coup de l’interruption du film faute de budget arrivent à nous laisser pantois. Par contre, certains running gags font toujours marrer comme ces mecs qui se prennent des headshots bien violents sans qu’on le voit venir ou ceux qui d’un seul coup en plein milieu d’un dialogue se font rentrer dedans par une voiture ou un 33 tonnes lancé à vive allure. C’est souvent très cartoon dans la mise en scène, et comme dit plus haut le film nous renvoie souvent à South Park jusque dans la scène du personnage qui meurt mais en fait non dans le plus pur style « Oh my God they killed Kenny, you bastards ! ».

Avec son scénario aussi débile que ses personnages, New Kids Turbo pointe pourtant le doigt sur des sujets d’actualité tels que la crise et le chômage que cela a engendré. Mais c’est à chaque fois, tel un bouton de champag… de mousseux qui pète, désamorcé par des moments bien crétins à souhait comme ces licenciements hilarants ou cette fusillade finale qui vire au grand n’importe quoi et qui devient hautement jouissive avec sa mise en scène à l’américaine, ralentis héroïques à l’appui sur fond de musique d’actionner bourrin façon Hans Zimmer. C’est simple, on se croirait dans le final du Hot Fuzz de Edgar Wright mais en mode Over the Top. Tout simplement du grand art qu’on regarde les yeux écarquillés tant le spectacle qui nous est proposé est absolument barjot.

A prendre impérativement au 26ème degré, New Kids Turbo est toujours inédit chez nous et il n’y a que peu de chances de le voir un jour débouler dans nos vertes contrées tant ce film du cinéma du pays de Dave (ouh punaise la référence…) ne respecte en rien les codes de notre humour franchouillard bien trop sage. Il ne fera certainement pas l’unanimité, mais en ce qui me concerne, c’était le panard ! Espérons que sa suite New Kids Nitro soit du même acabit, la bande annonce laisse présager un truc d’au moins aussi fou.

outbuster